Controverse autour du projet de construction d’un nouveau stade de football à Bukavu

Les milieux sportifs sud-kivutiens sont dans une controverse en rapport avec la réalisation du projet de construction d’un nouveau stade de football à Bukavu au vu de la présence, côte à côte, il y a quelques jours, de deux grands panneaux portant respectivement la maquette d’un nouveau stade à construire et les renseignements techniques et architecturaux de l’ouvrage à la Place Major Vangu, dans la commune d’Ibanda.

Initié et conçu par le ministère en charge des Infrastructures et des Travaux Publics, sous la maîtrise de l’Agence congolaise de grands travaux (ACGT), le projet sera exécuté par l’entreprise chinoise Sinohydro 14 sur une durée de 12 mois pour un coût de 10 millions $US. La capacité d’accueil du stade est estimée à 15.000 places.

Au demeurant, ce qui semble embarrassant au tour de cette construction, affirment les opérateurs sportifs sud-kivutiens, c’est d’abord l’emplacement qui n’est pas suffisant et inapproprié pour ce nouveau stade moderne.

Les activités de ce nouveau stade seront suivi régulièrement par les moniteurs communautaires formés par la Fondation Chirezi à Bukavu. Et les informations sur la progression seront publiées mensuellement sur DevelopmentCheck.org, une plateforme en ligne qui permet la rétroaction entre les citoyens et le gouvernement sur la participation communautaire, l’efficacité de projet et la transparence dans la livraison des projets communautaires.

Vous pouvez trouvés les projets surveillés au sein de la République Démocratique du Congo en cliquant http://www.developmentcheck.org/countries/cd